Je suis une patiente

Je recois une chimiothérapie et je ne prends pas d’hormonothérapie

La chimiothérapie a pour effet indésirable de détruire partiellement vos ovaires. Cette défaillance ovarienne se manifeste par une aménorrhée (absence de règles) et souvent par des symptômes de ménopause (bouffées de chaleur, sécheresse vaginale, etc).

Pour la majorité des femmes de moins de 40 ans, les ovaires se remettent à fonctionner progressivement après plusieurs mois ou années, souvent de manière anarchique au début, aboutissant à des règles d’abord irrégulières puis de plus en plus régulières.
Plus vous êtes jeune, plus grandes sont vos chances de voir revenir vos règles, et plus court est le délai entre la fin de la chimiothérapie et le retour de vos règles. Il n’existe actuellement aucun test fiable permettant de prédire le moment du retour de vos règles.

Attention, vous pouvez très bien présenter un cycle ovulatoire avant le retour de vos règles.
L’absence de règles ne vous met donc pas à l’abri d’une grossesse et peut parfois même être un signe de grossesse. Si vous ne souhaitez pas être enceinte maintenant, consultez votre médecin pour choisir une contraception.