Je suis une patiente

Quelle technique de préservation de la fertilité faut-il choisir?

Grâce aux possibilités d’approche multiples et aux techniques dont l’efficacité s’est renforcée ces dernières années, les différentes méthodes peuvent être associées dans certains cas pour augmenter les chances de naissance d’un enfant après la guérison. Le principe de cette approche est l’individualisation de la préservation de la fertilité. Nous entendons ici qu’en fonction de l’âge de la patiente, de sa réserve ovarienne, du type de tumeur et de la toxicité du traitement, différentes options sont possibles. On peut opter, dès la prise de décision thérapeutique initiale, pour une méthode unique de préservation de la fertilité qui ne retarde pas le début du traitement du cancer. Par contre, si la maladie oncologique permet de reporter le début du traitement du cancer de quelques semaines, on peut parfois choisir par exemple d’associer la cryoconservation de tissu ovarien et la stimulation ovarienne avec cryoconservation des ovocytes ou des embryons.