Je suis une patiente

Dois-je envisager un traitement de fertilité particulier même si mes cycles ont repris?

Si vos cycles ont repris naturellement après le traitement, il faut tout d’abord s’assurer de leur abondance et de leur régularité. Les cycles sont considérés comme étant réguliers si leur durée est comprise entre 25 et 35 jours (du premier jour des règles au premier jour des règles suivantes).  Par contre, si les règles sont peu abondantes et espacées, il existe un risque que la réserve ovarienne soit diminuée suite au traitement.

Des examens complémentaires devront être réalisés afin de s’assurer de la réserve d’ovules dans vos ovaires. Ces examens consistent en la réalisation d’une échographie gynécologique et d’une prise de sang entre le 2ème et le 5ème jour du cycle. L’échographie endovaginale permettra de mesurer la taille de vos ovaires et de compter le nombre de follicules qui débuteront leur maturation lors de ce cycle. La prise de sang permettra d’analyser différents taux d’hormones. Certaines hormones sont produites par les ovaires : les oestrogènes et l’hormone anti-müllerienne (AMH). D’autres hormones proviennent de l’hypophyse : l’hormone stimulant les follicules (FSH) et l’hormone lutéinisante (LH). Ces différents résultats seront interprétés par votre gynécologue.

Si vos ovaires présentent une bonne réserve malgré les traitements reçus, vous pourrez essayer d’obtenir une grossesse spontanément sans avoir recours à un traitement particulier. Toutefois, un suivi régulier de la réserve de vos ovaires devra être réalisé car, suite au traitement anticancéreux, une insuffisance ovarienne peut survenir prématurément, même si les cycles avaient repris normalement après le traitement. Si vos ovaires présentent une réserve diminuée et que vos chances de grossesse spontanée sont faibles, votre gynécologue établira avec vous un traitement adapté de Fécondation In Vitro ou discutera avec vous de la pertinence de la réimplantation de tissu ovarien dans le cas où celui-ci a été préservé avant la chimiothérapie.

Ce traitement sera réalisé après discussion collégiale avec votre  oncologue.